Minuco.com
Image default
Finance / Epargne / Fiscalité

Facturation digitale, ce qu’il faut savoir sur cette évolution de la gestion des entreprises

Avec l’évolution des dernières technologies, les entreprises se sont retrouvées face aux exigences de la concurrence et de la clientèle. Dans le but d’allier compétitivité, fiabilité et modernité, la transformation digitale des entreprises est devenue au fil des ans une priorité absolue et désormais même une obligation en ce qui concerne la facturation. C’est donc l’occasion de se pencher sur la facturation digitale et sur tout ce que cela implique.

Qu’est-ce que la facturation digitale ?

Le terme de facturation digitale désigne la création, l’envoie et la réception par le biais des techniques électroniques des factures adressées aux clients et partenaires. Cela signifie donc la fin de l’ère papier et une modernisation des moyens comptables au sein de l’entreprise. Il suffit de Cliquer ici pour avoir plus d’informations concernant la dématérialisation en entreprise. Se pose bien évidemment de problème de la fiabilité et de l’authenticité des documents ainsi dématérialisés.

Pour être valide, une facture digitale, aussi appelée e-facture ou facture électronique doit donc respecter plusieurs critères. La facture digitale doit être rédigée de manière claire et précise de façon à être parfaitement compréhensible. Elle doit être rédigée de manière digitale dès sa création et non scannée et elle doit aussi être impossible à modifier. Enfin, la facture électronique doit être en mesure de prouver son origine (à savoir l’identité de celui qui la crée)

Quel est le cadre légal de la facturation électronique ?

En fin d’année 2021, le Ministère de l’économie des finances et de la relance lançait le Dossier de spécifications externes de la facturation électronique. Dans ce cadre, il lançait les principes devant régir cette nouvelle réforme. La mise en place d’une telle mesure a pour but de moderniser l’économie française et d’entériner le processus de dématérialisation au sein des entreprises. Elle a aussi pour objectif de lutter contre la fraude à la TVA.

Ainsi, à partir de 2023, la facturation digitale sera une obligation pour toutes les entreprises. Le calendrier prévu pour cette réforme est le suivant :

  • A partir du 1er juillet 2024, l’émission des e-factures concernera dans un premier temps les grandes entreprises et la réception sera globalisée pour toutes les entreprises ;
  • A partir du 1er janvier 2025, l’émission s’étendra aux ETI ;
  • A partir du 1er janvier 2026, l’émission sera enfin pour les PME et les TPE.

L’échange de factures digitales entre les entreprises se fera par le biais des plateformes partenaires immatriculées par l’administration. Cela sera également possible gratuitement depuis le portail public de facturation.

Quels sont les avantages de migrer vers une facturation digitale ?

Les avantages de la facturation digitale pour les entreprises sont multiples. Tout d’abord, cela permettra à ces dernières de pouvoir de soulager de tâches administratives, souvent chronophages. Bien évidemment, le but est de réduire la consommation exponentielle de papier en entreprise tout en facilitant l’enregistrement comptable.

La mise en place des facture électroniques est également un moyen de réduire les erreurs humaines et de garantir un système financier et comptable plus serein, plus fiable et des données sécurisées. Enfin, les échanges entre fournisseurs et clients s’en verront facilités et les litiges plus aisés à solutionner.

Related posts

Financer l’acquisition de sa nouvelle voiture grâce au prêt auto pour voiture neuve

Tamby

Adoption de la facture électronique en France : on en parle 

Emmanuel