Minuco.com
Image default
Non classé

Recourir à un avocat en droit du travail

Pour résoudre des questions relatives au contrat de travail, il est préférable de consulter l’avis d’un spécialiste du domaine. Un avocat spécialisé en droit du travail est le plus à même de traiter ce dossier sans difficulté. Ses services peuvent être sollicités par un employeur ou un employé. Il intervient pour des missions diverses. Le présent article donne un aperçu sur les différentes affaires nécessitant son intervention.

Quand recourir à un avocat en droit du travail ?

L’avocat va accompagner les entreprises devant l’inspection du travail. Dans le cadre de cette mission, il se chargera de gérer les relations avec l’inspection du travail, à savoir les contrôles, les visites, etc. Il intervient en cas de litige entre un salarié et son employeur. L’interlocuteur peut également conseiller en matière de contrats de travail et bulletins de salaire. Il informe donc son client sur les différences entre un CDD et un CDI ou encore un contrat en intérim. Il constitue un meilleur allié en cas de licenciement.

Son intervention s’avère indispensable avant même la notification du licenciement. Il veillera à ce que la procédure de licenciement soit respectée par la société. Pour ce faire, il aura besoin de consulter les documents de l’entreprise. Il s’attardera sur le bien-fondé du motif de renvoi invoqué par cette dernière. Bien qu’il soit possible de se passer de ses services devant le Conseil de Prud’hommes, la connaissance précise des règles légales et jurisprudentielles est utile. Les personnes non formées au droit ne disposent pas de ces compétences.

À quel prix s’offrir les services de ce type de prestataire ?

Beaucoup reculent en voyant les honoraires proposés par certains cabinets d’avocats. Une première consultation avec ces derniers coûtera entre 50 et 150 euros en moyenne. Bien entendu, certains prestataires proposent gratuitement ce premier entretien. Il est d’ailleurs possible de vérifier si le spécialiste convoité possède une garantie protection juridique dans l’un de ses contrats d’assurance. S’il en dispose, le coût de ses services sera ainsi, en tout ou en partie, pris en charge par l’assureur. Si l’employé a de faibles revenus, il peut toujours examiner s’il est en droit de bénéficier d’une aide juridictionnelle. Celle-ci inclut notamment la prise en charge partielle ou totale par l’État des honoraires et des frais de justice. Il est important de noter qu’il existe plusieurs modalités de rémunération d’un avocat.

Le client et l’avocat décideront de la modalité qui convient à chacun. Et donc, les honoraires au forfait sont généralement utilisés pour des missions de rédaction de contrats et d’actes, ainsi que pour les procédures bien délimitées. Les honoraires au temps passé sont une autre possibilité. Concrètement, la rémunération est basée sur le tarif horaire du professionnel. Les prix seront ainsi calculés au prorata du temps passé par le prestataire et par rapport à la complexité du dossier qu’il est amené à traiter. Il est aussi envisageable de prendre un abonnement si le client doit régulièrement contacter un avocat. Ce dernier pourra proposer un abonnement mensuel ou annuel. Pour connaître d’autres tarifs, il ne faut pas hésiter à solliciter un avocat droit du travail à Montpellier.